Bridal Mask (Gaksital) [KR]

bridal_mask_631157
Titre: 각시탈/ Gaksital / Bridal Mask
Genre: Historique
Épisodes: 28 ( !!!)
Chaîne de diffusion: KBS
Période de diffusion: 30 mai 2012 – 6 septembre 2012

Casting Principal
Joo Won – Lee Kang To
Jin Se Yeon – Oh Mok Dan
Park Ki Woong – Kimura Shunji
Han Chae Ah – Chae Hong Joo / Ueno Rie

Synopsis

Séoul, dans les années 30. Alors que la péninsule de Corée est occupée par le Japon, un justicier portant un masque traditionnel de mariée (« bridal mask ») est bien décidé à venir en aide au peuple opprimé. Lee Kang To, un jeune officier de la police impériale japonaise d’origine coréenne, et totalement dévoué à l’Empire, est chargé de démasquer et arrêter celui qui est, au yeux des coréens, un symbole d’espoir.

Mon avis

EPIQUE !!!
Pas d’autre mot pour décrire cette histoire. J’ai absolument adorée Bridal Mask du début à la fin, jusqu’à la toute dernière minute du drama. Attention, ce n’est pas un drama facile ! Non seulement l’histoire peut parfois être difficile à suivre, surtout quand on ne connait pas bien l’Histoire avec un grand H (je vous conseille de vous renseigner un minimum sur l’Histoire de la Corée entre 1910 et 1950, pour bien situer le contexte du drama et les enjeux dont il est question), mais elle est aussi assez dure : torture, trahisons, meurtres, guerres, … Mais attention ! Bridal Mask est loin d’être une tragédie.

L’intrigue de Bridal Mask, c’est avant tout une histoire de résistance contre un ennemi qui semble inattaquable. Comme le mentionne l’un des personnages (et ils y tiennent à cette comparaison !), c’est comme « jeter des œufs sur un rocher ». On sait en effet, dès le début du drama, que les rebelles ne sont pas près d’avoir ce qu’ils désirent : si vous avez bien écouté en cours d’histoire quand on nous expliquait la guerre de Corée, vous vous rappellerez peut-être que la domination japonaise n’a prit fin en Corée qu’en 1948… et l’intrigue de ce drama se déroule en 1932. Ce n’est pas un spoiler, c’est un fait historique. Mais c’est ce qui fait l’une des forces de ce drama : la volonté, la détermination des personnages, et la force qui le pousse à se battre contre un géant indétrônable. Cette histoire, elle raconte le combat et l’espoir de tout un peuple. On comprend, au fil de la série, que ce qui est important ce n’est pas l’identité de Bridal Mask, puisque ce qu’il représente, c’est le peuple coréen dans son intégralité. De toutes les histoires de « héros masqué » que j’ai pu voir, je crois que c’était de loin celle où cet aspect de l’intrigue était traité de la façon la plus intéressante.

bridal_mask_644238

Les personnages sont (pour la majorité…) aussi fascinants que l’intrigue elle-même. Personne n’est tout noir ou tout blanc dans cette histoire. Loin d’être irréprochables, ils ont tous leur part d’ombre… qui prend de plus en plus d’importance au fil du drama, ou bien tend au contraire à s’estomper quand l’histoire avance. Je ne veux pas spoiler certains des gros twists qui interviennent et viennent changer la donne, mais on voit quelques beaux (ou regrettables…) virages à 180°, ainsi que pas mal de vestes qui se retournent, pas toujours quand on s’y attend. Les personnages évoluent, leurs motivations et points de vue aussi.

Même si je ne veux pas spoiler, je me sens obligée de vous parler de notre personnage principal, Kang To. C’est un personnage complexe, de part la nature même de sa fonction : c’est un coréen qui travail pour la police impériale japonaise. Ses collègues ont du mal à l’accepter et à lui faire confiance à cause de ses origines, et d’un autre côté, son peuple et sa famille le rejettent car c’est un traitre. Il est prit entre deux feux, ce qui le conduit à faire preuve d’une violence tout à fait abominable et excessive pour prouver sa bonne volonté à ses camarades nippons. Honnêtement, j’ai été réellement surprise au début du drama : je ne m’attendais pas à me retrouver face à un personnage aussi exécrable. Kang To est un salaud, une ordure, et ça fait vraiment bizarre de comprendre que le personnage principal est un « méchant ». Bien évidemment, comme tous les personnages, il est voué à évoluer au fil de l’histoire, mais le choc de ma « rencontre » avec Lee Kang To reste très douloureux. Joo Won est très bon dans ce rôle, et il arrive vraiment à faire ressortir à la perfection toutes les facettes du personnage, aussi bien le taré psychopathe et violent que le jeune homme largué à qui on a envie de faire un câlin. Bien joué !

Impossible de parler de Shunji sans spoiler. J’aurais tellement de choses à dire sur lui mais… Nope. Donc je ne vais pas parler de Shunji. Mais……. SHUNJI !!!!!!! Voilà. Cependant, je tenais à saluer vivement la performance de Park Ki Woong qui est juste bluffant. Incroyable.

bridal mask shunji kang to

Mok Dan, notre héroïne, ne m’a pas vraiment inspirée. Je ne l’ai pas trouvé désagréable ni rien, mais j’ai trouvé que ce qu’elle représente était traité avec plus d’importance que le personnage en lui-même. Elle ne change pas beaucoup au fil de l’histoire, c’est aussi l’un des rares personnages à ne pas évoluer non plus. Mais je pense que c’est parce que Mok Dan a plus une valeur symbolique qu’un réel rôle en tant qu’être humain, dans l’histoire. Dur à expliquer sans spoiler argh ! Disons que le personnage a le mérite d’être consistant, mais il reste statique, et son rôle ne laisse pas vraiment beaucoup de place à son développement en dehors de ce qu’il représente. Aussi, l’actrice n’est pas mauvaise, mais elle n’est pas non plus excellente. Je me demande si une actrice différente aurait réussi à faire ressort un peu plus de profondeur et de nuance ? On ne le saura probablement jamais.

Rie est un autre personnage féminin qui intervient un tout petit peu plus tard dans l’histoire, mais c’est de loin mon personnage préféré. Rie est un personnage aussi complexe que Shunji et Kang To, et partage beaucoup de similarités avec ce dernier : d’origine coréenne, elle a maintenant rejoint les rangs des japonais. Adoptée par la riche et puissante famille Ueno, elle a renié ses racines pour acquérir du pouvoir. Mais comme Kang To, malgré sa détermination et sa volonté de faire ses preuves, elle sait qu’elle n’arrivera jamais à être totalement japonaise. Elle aussi prise entre deux feux, son combat est différent de celui de notre personnage principal, mais elle est aussi amenée à lutter. Très mystérieuse au début de l’histoire, Rie devient de plus en plus fascinante quand on commence à en savoir un peu plus sur elle et son histoire. Et puis l’actrice est très belle, ce qui la rend encore plus envoûtante J’aimerais beaucoup la voir dans un autre rôle !

bridal mask rie

Beaucoup de personnages secondaires, pour la plupart très intéressants eux aussi. Je pense notamment à Tasha (la directrice du club Angel) et Tamao (le fils du comte), le personnel du cirque, les habitants du quartier, … Le casting est, de manière générale, très bon !

Pour ce qui est de la réalisation du drama… Au début, je trouvais les costumes et décors un peu kitschouilles. Je trouvais que les rues faisaient très « façades en carton » et que les habits des personnages étaient un peu too much. En même temps, pas forcément évident de recréer les années 30 ! Pourtant est là : les voitures, les coiffures, la musique, les vieux téléphones… Finalement, j’ai arrêté de voir les petits défauts dans les décors et je me suis laissée imprégnée par l’ambiance. L’OST est très sympa, bien qu’un peu répétitive (bah oui, y’a 28 épisodes quand même !). Gros coup de cœur pour cette chanson (click !) dont les couplets sont chantés par Joo Won (qui joue le personnage principal, Lee Kang To) lui-même ! Superbe et épique, à l’image de ce drama.

bridal_mask_644487

Je ne sais pas si j’ai réussie à être très claire. En fait, c’est dur de mettre des mots sur Bridal Mask. Ce drama est très bon, clairement. J’ai mis du temps à me motiver pour le regarder, mais je ne le regrette absolument pas. Aussi, si cela peut vous convaincre de vous lancer : Bridal Mask a l’une des fins les plus satisfaisantes que j’ai jamais vue. La scène finale est juste parfaite, elle est superbe, et c’est la « conclusion » idéale pour un drama aussi épique. Donc vraiment lancez-vous, vous ne serez pas déçus. Gaksital est une réussite du début à la fin. C’est une histoire compliquée et assez sombre, mais passionnante.

Comme dirait Lee Kang To!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s